Navigué Dans l’Inconnu

Published on 28/06/19

L’histoire maritime est jonchée de navires célèbres y compris les navires favoris des Rois et  des Reines comme le Mary Rose, navires célèbres pour leurs performances au combat comme le HMS Victory, ou des célèbres pour leur sort funeste comme le RMS Titanic. Mais peut-être plus souvenus sont ces navires et toujours leurs capitaines respectifs qui réussirent à parcourir le monde avec succès, à explorer les mers inexplorées et en agrandir lentement la carte du monde que nous connaissons aujourd’hui.

Il est facile d’oublier qu’à une certaine époque, les anciens pensaient que la terre était plate et que le monde ne s’étend pas au-delà de l’Europe et de nos jours, la plus part des gens peuvent accéder à une carte du monde sur son téléphone mobile. Le transport naval a offert une  opportunité à l’homme de conquérir les mers et d’explorer l’inconnu. Sans certains navires et leurs capitaines respectifs, de leurs voyages entrepris, ce qu’ils trouvèrent,  notre civilisation, la culture, la langue, la religion, le monde aurait été différent. C’est pour ces raisons que certains navires resteront dans nos mémoires à travers le temps.

Les Européens commencèrent à envisager l’exploration navale au 15ème siècle. Pendant ce temps, le commerce entre l’Europe et l’Asie, tout le long des routes de la Méditerranée devint de plus en plus dangereux et compétitif. Parallèlement, les Européens eurent aussi un fort intérêt pour l’or et l’argent qui les inspirèrent à explorer les Océans. Les premiers furent les Portugais, qui en 1482 furent les premiers Européens à naviguer la côte Ouest de l’Afrique.  L’explorateur Diogo Cao, le premier à naviguer au Congo en 1482,  puis Bartholomew Dias, qui  navigua au Cap de Bonne- Espérance en Afrique du Sud en 1487; les Portugais commencèrent à faire des progrès substantiels dans la cartographie du monde.

 

Comme tout aussi populaire que leurs noms, furent leurs navires, deux d’entre eux sont des caravelles. Bien que le nom individuel de ces navires ne soit pas connu, la Caravelle s’est imprégnée dans  la civilisation occidentale et souvent définit comme un navire d’exploration.

L’image de gauche montre la route des deux voyages parcourus par Cao et Dias. Comme on peut voir, les deux trajets montrent clairement le tracé de la côte Ouest de l’Afrique et peut démontrer aux navigateurs Portugais, qu’il était possible de naviguer autour de l’Afrique et d’atteindre l’Inde, ce qui aurait résolu le nombre croissant de problèmes posés par la Méditerranée et les routes commerciales. En plus, ces deux voyages ouvrit la possibilité d’échanges lucratifs avec la côte Ouest de l’Afrique dont le pays a une abondance en d’or et d’argent dans leur sol.

Les Portugais montrèrent également qu’une route commerciale navale étant possible entre l’Europe et l’Inde, quand Dom Vasco de Gama utilisa une caravelle pour accomplir son voyage en 1497. Son parcours est montré dans l’image ci-dessous.

Les Portugais démontrèrent également que l’exploration navale était tout à fait possible, peut-être plus importante encore que la caravelle, un élégant navire, peut remplir cette tâche. La caravelle fut conçue pour être légère et ses voiles latines lui permirent de naviguer  rapidement contre le vent, ce qui fit un bateau parfait pour l’exploration navale.

Dans les cas de ces trois explorateurs ci-dessus, on pourrait arguer que les navires sur qui ils naviguaient furent  plus célèbres que les explorateurs eux-mêmes. Dans le cas de notre prochain explorateur, cet argument serait tout à fait contraire. En 1492, un autre Portugal fit  des voyages d’exploration peut être les plus importants de notre temps. Christophe Colomb et ses navires, Santa Maria, La Nina et La Punta  réussirent à naviguer vers l’Amérique du Sud, l’Amérique centrale et les Caraïbes à travers trois voyages distincts. Voici une carte montrant  ces 3 voyages.

Sans doute, Christophe Colomb est le plus souvenu et reconnu de tous les explorateurs et à juste titre. Ses trois voyages en Amérique du Sud déclenchèrent une réaction en chaîne qui éventuellement conduisirent à la colonisation de l’Amérique du Nord, l’Amérique Central et l’Amérique du Sud par les Français, les Espagnols et les Britanniques. Avec le Santa Maria et La Nina, Christophe Colomb montra aux Européens que les voyages transatlantiques étaient possibles et avec peu de pertes par rapport aux voyages précédents par ses compatriotes, et démontra également la rapidité du développement des trajets navals.

Après les Portugais, ce fut au tour des Britanniques de faire de l’exploration navale. Entre 1577 et 1580, près de 100 ans après Colomb, l’explorateur britannique Sir Francis Drake et son navire Le Golden Hind fut le premier Anglais à faire le tour du monde avec succès. Bien qu’il ne fut pas le premier à réaliser cet exploit, il ne fut pas loin derrière.L’image de gauche montre notre réplique du Golden Hind utilisé par Drake pour son voyage autour du monde.

De la difficulté à faire le tour de la côte d’Afrique pour faire un tour complet du globe montra la rapidité de l’évolution de l’exploration navale et aussi combien ce fut important pour nos ancêtres.

Le parcours de Sir Francis Drake est affiché sur la droite.

Près de 200 ans plus tard, les Britanniques firent un impact sur l’exploration naval. En 1769, le lieutenant James Cook et son navire, le HMS Endeavour naviguèrent avec succès vers l’Australie. Ils firent les premiers navires européens, avec capitaine et équipage à mettre  pieds sur les terres d’Australienne.

 

Ci-dessous montre les trois voyages que Lt James Cook termina, le premier en rouge, le second en vert et le dernier voyage d’ou il décéda malheureusement, est représenté en bleu. Malgré son décès prématuré, la renommée du Lt James Cook et son navire le HMS Endeavour fut indéniable. La réplique du HMS Endeavour est l’un des favoris de nos clients, et, est souvent un best-seller, ce qui démontre la notoriété et le bon renom, laissé par deux de ces navires et son capitaine à la suite des ces trois voyages épiques qui furent entrepris durant leurs parcours ensemble.

L’Exploration navale continua à prospérer avec les navires comme le HMS Beagle qui accompagna Charles Darwin pendant les premiers temps de sa carrière et l’aida à formuler ses théories scientifiques. Ceci démontra une nouvelle fois l’impact de l’exploration navale sur le développement de notre civilisation.

Aujourd’hui, avec la présence de satellites et de GPS, l’exploration navale est une chose du passé. Malgré cela, le tour du monde continue à prospérer et souvent les globes trotter se lancent des défis pour battre le record l’un de l’autre. Le tour du monde est maintenant un exploit que réalise les gens de part le monde. Comparé avec le nombre d’équipages requit pour faire appareiller ces navires qui explorèrent le monde des centaines d’années de cela; de nos jours il est possible de faire le tour du monde en solitaire. Avec le développement rapide de la technologie navale, la vitesse a été  prise en considération, actuellement le tour du monde le plus rapide a été complété en seulement 45 jours.

En 500 ans, l’exploration navale a parcouru un long chemin. Ce qui est clair cependant, c’est que les navires et l’équipage responsable eurent assez de bravoure et de dévouement pour faire ces voyages, qui ne seront pas si vite oubliés. L’héritage et l’inspiration laissés derrière, ont inspiré ceux de nos jours, le pourquoi du comment l’exploration navale parcourut un si long chemin en si peu de temps.

 

 

Share this article

  • Visa
  • Mastercard
  • Maestro
  • Delta
  • Solo
Copyright © 2024. FR Premier ship Models. Tous droits réservés
0